Prince, version posthume

L’interprète de « Purple Rain », musicien autodidacte depuis l’âge de 13 ans (age auquel il a fondé son 1er groupe) a connu le succès planétaire, en enregistrant la plupart de ses albums solo, en multi-instrumentiste et grâce à une vision artistique qui n’a jamais été égalée par d’autres de sa génération. En disparaissant, cet artiste perfectionniste et visionnaire est devenu une légende.
Sa ville natale, Minneapolis, lui a rendu un grand hommage en Avril dernier avec un évènement exceptionnel à la fois audio et vidéo à partir d’extraits jamais encore diffusés, remasterisés pour cette occasion, et diffusés en direct sur l’incroyable scène du Target Center. Cet hommage a été partagé avec son groupe de musiciens qui l’ont accompagné à ses côtés durant toute sa légendaire carrière.

prince tribute.png

 

Deux jours avant le deuxième anniversaire de la mort de Prince, les gardiens du domaine Web de l’artiste, Prince Estate, dirigé par le conseiller en divertissement Troy Carter et sa compagnie Atom Factory (Carter est également responsable mondial des services aux créateurs pour Spotify) ont sorti une foule de nouvelles informations célébrant le travail de l’artiste et sa relation avec ses fans. Une nouvelle  version originale inédite et quasiment jamais entendue du tube mondial « Nothing Compare 2 U » ainsi qu’une une vidéo de montage de séquences de répétitions remarquables a été exhumée pour cette occasion. Deux nouveaux sites Web ont été mis en ligne, le premier permettant de plonger littéralement  dans sa longue et incroyable discographie, y compris avec des photos rares, des vidéos et des tonnes d’informations inédites, et le second où les fans peuvent partager leurs souvenirs et des photos ou des mini vidéos appelés « Prince2me ».

Site Officiel de Prince2Me

Site Officiel de Prince

 

Cette première salve d’informations n’est pourtant qu’une infirme partie de ce que conservait farouchement Prince, très protecteur de sa musique  – même certaines de ses vidéos et chansons les plus populaires pour lesquelles il ne se sentait pas correctement rémunéré – et qui était enfermé dans son «Vault» (le studio Paisley Park). Depuis que Troy Carter a pris les choses en main, les archives musicales ont été transportées dans une installation climatique d’Iron Mountain à Los Angeles, où elles sont archivées, restaurées et, dans certains cas, préparées pour être libérées au monde entier.

16_c

Il y a tout juste deux ans que Prince Estate et Warner Bros ont annoncé la sortie d’un album posthume pour le soixantième anniversaire de la star disparue. Ce nouvel opus est intitulé « Piano & A Microphone » et sera disponible le 21 septembre prochain. Les neuf pistes de Piano & A Microphone avaient été stockées sur une seule cassette.  Elles ont été enregistrées en live en 1983 durant une répétition dans sa maison dans le Minnesota. Cet album comportera notamment l’un de ses titres  des plus connus « Purple Rain » et une reprise de Joni Mitchell.

Découvrez la tracklist de futur album posthume ainsi que le streaming du single (extrait du futur album) paru il y a quelques jours  « Mary Don’t You Weep » :

1. « 17 Days »

2. « Purple Rain »

3. « A Case Of You » (une reprise de Joni Mitchell)

4. « Mary Don’t You Weep »

5. « Strange Relationship »

6. « International Lover »

7. « Wednesday »

8. « Cold Coffee & Cocaine »

9. « Why The Butterflies »

 

Un premier titre, « Mary Don’t You Weep« , est dorénavant disponible sur la plateforme musicale Spotify. Ce titre offre une expérience d’écoute inédite et émouvante de l’artiste qui a inspiré tant de personnes. La nouvelle version du morceau a été jouée en direct par Prince dans les années 1990. Elle apparaîtra également sur le générique du film de Spike Lee, « BlacKkKlansman », qui n’est pas encore sorti.

« Mary Do not You Weep » a son propre parcours d’inspiration. C’était la première chanson de l’album « Amazing Grace » d’Aretha Franklin en 1972, qui a été intronisé au GRAMMY Hall of Fame en 1999. Les paroles de libertéont été inspirées par la chanson de Paul Simon « Bridge Over Troubled Water ». D’autres raretés devraient sortir l’année prochaine grâce à l’accord de Prince Estate avec le service de streaming musical Tidal.

Pour en savoir plus sur les motivations du Prince Estate, je vous conseille de lire  l’interview du magazine Variety (en anglais) avec le producteur Troy Carter sur le nouvel album posthume de Prince >> VARIETY. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.